L’art de préparer le café : voyagez à travers 4 destinations !

Mon royaume pour un café ! C’est une pensée qui vous a sans doute traversée l’esprit lors d’une triste expérience de petit-déjeuner à l’étranger. Ah ça, il y en a des techniques de préparation du café ! Autant de recettes locales que de coutumes ancrées dans la culture de contrées plus ou moins lointaines. Alors, bouclez vos valises et en avant pour un tour d’horizon caféiné !

En Turquie, c’est le café à l’Oriental

Vous l’avez deviné, ici, on parle bien du café turc. Il est obtenu par une décoction délicate de café moulu et d’eau. Chauffé dans un cezve – une drôle de petite casserole en cuivre et en laiton – le fameux breuvage est servi non filtré dans de petites tasses : à savourer bien chaud par petites lampées.

Si vous ne voulez pas attendre pour déguster votre café turc, ajoutez un trait d’eau fraîche pour accélérer la descente du marc au fond de la tasse. Pour les plus audacieux, retournez votre tasse sur sa soucoupe et découvrez votre avenir.

L’Ellinikos : le café grec

Café turc ou café grec, c’est la provenance du café qui change et non la technique de préparation. Dans un briki, ou une petite casserole, laissez chauffer l’eau et le café (le sucre est optionnel). Pour le dosage, plusieurs variantes existent Sketoss sans sucre, Metrioss avec une cuillerée de café et une cuillerée de sucre ou encore Glykoss avec une cuillerée de café et deux cuillerées de sucre. Ne laissez pas bouillir ce savant mélange et observez plutôt l’épaisse écume qui se forme à la surface. Versez dans une petite tasse et fermez les yeux.

En Grèce, c’est un café que l’on boit en fin de matinée ou en fin de journée. Dans un bistrot ou en terrasse avec un journal dans une main et dans l’autre un komboloï traditionnel – ce chapelet cliquette lorsque les perles s’entrechoquent.

Comment est préparé le café à travers le monde ?

Celui de l’oncle Sam

Aux Etats-Unis, dans un dinner ou un coffee shop, vous ne pouvez pas échapper à ce café filtre si caractéristique. C’est un café très torréfié, moulu puis filtré avec une grande quantité d’eau. Très dilué, il garde tout de même une amertume et peut être consommé pendant les repas ou en grande quantité tout au long de la journée.

En Ethiopie, il est tout frais !

Mais oui rappelez-vous, La Maison Du Bon Café nous avait raconté son voyage sur la terre ancestrale du café. Charly nous dévoilait tout le processus de préparation.
Le café est fait “minute” et non moulu à l’avance. La torréfaction est réalisée au feu de bois et à la maison. Une fois ôté du feu, il est broyé dans de grands pilons. Infusé et servi dans une carafe en céramique, la préparation du café est traditionnellement une affaire de femme.

Sel, beurre, clou de girofle, cannelle ou encore cardamome, si vous avez la chance de le déguster sur place préparez-vous à quelques surprises.

Et vous alors ? Quels souvenirs vous a laissé le café que vous avez bu pendant vos voyages ? Racontez-nous vos découvertes caféinées. 😉

Articles similaires

Facebookmail