Le café glacé : une nouvelle manière d’apprécier le petit noir

Habituellement dégusté chaud, le café se décline de plus en plus en version glacée ! De nombreuses recettes existent aux quatre coins du monde, de quoi ravir les palais de tous les amateurs de ce grain torréfié aux saveurs envoutantes. De passage dans la capitale du Cambodge, Juliette en a profité pour se renseigner sur la boisson préférée de ses habitants : le « Kafei kmaow tuk kork », ou café noir glacé en langue Khmer. 

La petite histoire du café glacé

 

La légende raconte que cette recette aurait été imaginée en Grèce en 1957 à la foire internationale de Thessalonique. Mais on retrouve déjà des versions très proches en France à la fin du 19ème siècle. 

On en sert aujourd’hui dans la plupart des cafés du monde entier, même s’il se boit différemment dans chaque pays. Aromatisé à la vanille, au caramel, ou bien consommé nature, le café glacé met tout le monde d’accord. Alors qu’en France il sera plutôt plébiscité lors des chaudes journées d’été, ici, au Cambodge, on le boit quotidiennement : avec 30 degrés en moyenne sur toute l’année, c’est la boisson parfaite pour se désaltérer tout en se donnant un petit coup de fouet !

 

Le café glacé, boisson officielle du Cambodge

Encore émergent dans la production de café au niveau mondial, le Cambodge est pourtant l’un des plus gros producteurs en Asie du Sud-Est. Principalement cultivé dans les régions du Mondolkiri et du Ratanakiri, il a été introduit dans le pays par les colonialistes français au début du 18ème siècle. 

Le café cambodgien est un café noir très fort avec un petit arrière goût chocolaté. Son amertume est adoucie par l’ajout de sucre, de lait, ou plus fréquemment de lait concentré sucré. Ici, pas de machine, tout se passe à l’huile de coude ! On y pratique la technique du café chaussette : le café est rôti jusqu’à être presque noir. Les grains torréfiés sont broyés en une poudre fine qui sera mélangée à l’eau et mise à bouillir, puis passée à travers des filtres en tissu.

A Phnom Penh, capitale du Cambodge, on sirote son café glacé assis sur un tabouret, au coin d’une rue ou au sein de petites échoppes traditionnelles. Vous pourrez savourer ce délicieux breuvage local pour un prix compris entre seulement 50 centimes et 1 euro !

Le Marché russe ou Phsar Toul Tom Poung, situé au sud de la capitale, est l’un des plus célèbres marchés de Phnom Penh. On y vient pour à peu près tout, des souvenirs à l’électroménager. Mais au coeur de ses allées sinueuses se trouve une petite perle à ne pas rater lors de votre passage : The Best Iced Coffee shop 547. 

Derrière son comptoir, Mr Bounnarith y sert depuis près de 40 ans ce qui serait le meilleur café glacé de la ville. Et les photos et nombreux témoignages dans toutes les langues sont là pour le prouver ! Ce cambodgien charismatique est d’une incroyable hospitalité. Il vous servira votre café avec le sourire et même quelques mots d’anglais ! Après la première gorgée, le verdict : l’arôme puissant du café mélangé avec la douceur du lait concentré sucré et la fraicheur des glaçons est un délice. On ne peut que vous recommander de faire un tour sur son stand pour y goûter !

 

Nous aussi à la Maisondu Bon Café

nous avons notre vision du Café Glacé ! “

Retrouvez notre Café Vanilla ou encore nos Ice’cino au lait végétal. Le café vanilla, c’est quoi ? Un espresso de 5cl, un soupçon de sirop de vanille, 5 glaçons ! On shake à la main avec ceci (lien https://www.lamaisonduboncafe.com/cafes/coffrets-decouvertes/coffret-shaker-3-pieces) ou on met le tout dans un blender. C’est prêt !

Pour une version plus caféinée, préférez le cold brew (lien : https://www.lamaisonduboncafe.com/machines/filtration-douce/cold-brew). Choisissez un café de notre gamme Filtration douce comme le Moka par exemple. Il faut une mouture plus grossière. Laissez infuser toute la nuit à froid dans un réfrigérateur. À déguster dans un verre avec des glaçons, en cocktail ou encore pour faire de bons gâteaux.

Articles similaires