Une journée au Festival d’Avignon : jamais sans mon thermos !

Comme chaque année, je m’apprête à rassasier mon appétit culturel en m’octroyant quelques journées au festival d’Avignon. Mais arpenter les rues bondées de la ville, en pleine chaleur, n’est pas de tout repos. Alors dans mon sac, je glisse toujours LE kit de survie indispensable à ce marathon estival : un chapeau, un brumisateur, un éventail… et un thermos de potion magique ! Restez avec moi et je vous livre mes secrets de boissons à emporter pour que “festivalier” ne rime pas avec “déshydraté”…

Thé-IN ou Café-IN ?

Première chose à faire : aller chercher les places des spectacles qui m’intéressent dans le IN. Cela signifie attendre longuement mon tour à la billetterie, sous les arcades du Cloître Saint Louis. Je m’y rends dès l’ouverture, en milieu de matinée. Je sais d’avance que ce moment ne sera pas éprouvant car je patienterai en dégustant un café Mexique bio (très doux) ou un café Maya bio (plus corsé) tout droit sorti de ma besace. Selon l’humeur, il sera soit chaud, soit frappé…

Mon plus grand plaisir étant de m’offrir un spectacle en amoureux à la Cour d’honneur, je pars déjà dans mes rêveries avant même d’avoir les billets en main. Je nous imagine sur les marches du Palais des Papes, juste avant que la nuit tombe, en train d’attendre que les portes s’ouvrent. Je lui ferai la surprise de lui tendre une tasse de l’élégant thé blanc Impérial Jasmin ou du somptueux thé Nuit d’été (parfumé au litchi et au citron), et passerai ainsi pour la femme la plus prévoyante et attentionnée du monde (rien que ça !). Et à l’entracte, rebelotte ! 😉

festival-avignon-parade-mdbc-815x545-article2-ok

A cup OFF tea, Ô de fruit or chocolate ?

Au programme également : une journée à écumer les salles du festival OFF en solo. Mon thé favori de l’été – le thé bio Secret du Sahara (parfumé à la menthe et au citron) – m’accompagne d’un théâtre à l’autre, tout au long de ces heures brûlantes. Un thermos rempli de thé chaud en plein mois de juillet dans le Sud de la France… Vous trouvez cette pratique étrange ?! En effet, peu de gens le savent, mais figurez-vous que les boissons chaudes sont particulièrement recommandées en cas de fortes chaleurs, on vous dit tout dans notre article sur les boissons chaudes en été !

Autre rituel incontournable : quelques journées au festival en tête à tête avec ma fille de 8 ans. Nous voilà flânant dans la ville, emportées par les parades enjouées des compagnies. Attirées par les spectacles de rue, florissant ici ou là, nous nous arrêtons parfois en plein soleil pour les contempler. La casquette vissée sur la tête ne suffit pas, je dégaine le thermos rempli d’Ô de fruit agrume ou Ô de fruit cerise. Je les prépare glacées, au moins je suis sûre qu’elle en boit avec plaisir régulièrement. Je prévois également un thé glacé fraise rhubarbe, rien que pour moi. Et voilà qu’un parfum d’espièglerie nous relie… 🙂

Enfin, je l’avoue… Comme j’adore voir les yeux de ma fille pétiller, je cache dans mon sac un 3e breuvage pour le goûter : une boisson chocolatée glacée ! Selon les jours, ce sera le choco lacté tradition pour la valeur sûre ou le choco lacté caramel pour la fantaisie. Après le spectacle de marionnettes qu’elle a choisi elle-même d’aller voir, à moi le trophée de la meilleure des mamans ! 😉

Il y a bien mille et une façons d’aborder le festival d’Avignon et les boissons désaltérantes qui l’accompagneront. Alors ouvrez grands vos yeux et laissez parler vos envies…
Bel été culturel à tous !!!

Découvrez la sélection de lieux de La Maison du Bon Café !

Le Théâtre des Doms (pôle sud de la création en Belgique francophone)
Le CDC Les Hivernales (danse)
La Belle Scène Saint-Denis (danse / théâtre)
La Manufacture (écritures du réel)
L’AJMI (jazz et musiques improvisées)
Théâtr’enfants (jeune public)
Le Kabarouf (spectacle vivant, musiques actuelles et arts numériques)
Midi-Pyrénées fait son cirque (arts du cirque)
Villeneuve en Scène (écritures itinérantes)
L’Entrepôt (expressions multiples)
Artéphile (croisements d’univers artistiques)
Les Hauts Plateaux (petites formes expérimentales)
L’Ecole du Spectateur (public familial, temps d’échanges avec les artistes)
Le cycle de musiques sacrées – du 9 au 24 juillet
Le festival Résonance – du 19 au 24 juillet (musiques d’aujourd’hui et patrimoine)

Articles similaires

Facebookmail